maghreb

pourlhistoire.com


La conquête arabe du Maghreb

pourlhistoire.com
retour Accueil
Histoire du monde arabe
Histoire: France
Littérature
Sites
Contact
La conquête arabe du Maghreb part de Fusta en Egypte en 647. Les Arabes lancent une offensive contre les Roums (les Byzantins) qui sont écrasés. Leur capitale régionale, Séfoutoula, est prise. Les vainqueurs sont peu nombreux et ne peuvent pas tenir le pays durablement. Leur installation sera progressive. De plus, la Fitna de 656 relègue le Maghreb au bas de l'échelle des priorités du Califat. Le projet de conquête va prendre forme après la mort de Muwwiyya, à Damas en 670 et sera l'affaire des gouverneurs de la région.
En 682 et 683, Uqba ibn Nafi effectue une reconnaissance jusqu'à l'Atlantique mais il meurt sur le chemin du retour à l'occasion d'une révolte berbère à Tehuda.
En 683, Kusayla, Berbère convertit à l'Islam, se soulève et s'allie aux Byzantins. Les insurgés prennent Kairouan et sa province. Au même moment survient le massacre de Kerbala en Irak ce qui explique la faible réaction arabe. Sous le califat d'Abd el Malik la situation se stabilise et la première monnaie islamique commence à circuler attestant l'existence d'une activité commerciale et l'installation d'un pouvoir plus fort.
C'est Hasan ibn el Numan, gouverneur arabe, qui va lancer les campagnes de conquête entre 693 et 702. Il parvient à réduire le soulèvement berbère des Aurès conduit par une femme, la Kahina.
Un autre gouverneur, Musa ibn Nusayr procède à une seconde phase de conquête du Maghreb entre 705 et 711. C'est cette année-là que Tariq ibn Ziyad franchit le détroit de Tanger et passe en Andalousie à la tête de troupes arabes et berbères. La conquête arabe du Maghreb est achevée. A compter de cette date une autre phase, plus longue, va s'ouvrir : Le processus d'islamisation et d'arabisation.

Pour plus d'informations, vous pouvez télécharger gratuitement l'histoire du Maghreb à partir de la conquête arabe (format pdf)


www.pourlhistoire.com Retour Accueil